Logiciel

Autour des logiciels d’occasion

Autour des logiciels d’occasion

Le marché du logiciel d’occasion continue de prendre de l’ampleur. L’arrêt du 3 juillet 2012 de la cour de justice européenne (CJUE) permet en effet la revente des solutions d’occasion dans le cercle de l’Union Européenne. Le combat opposant Oracle à Usedsoft concernant la revente de logiciel d’occasion a conduit la justice à rendre le marché de la revente complètement légal. De ce fait, les acheteurs tout comme les vendeurs n’ont plus à avoir des doutes à ce sujet.

Les secteurs concernés

Microsoft figure parmi les éditeurs les plus concernés par les solutions de revente. Cet éditeur précise même que l’Office 2007 d’occasion constitue l’une de ses meilleures ventes. Il existe toutefois quelques conditions à respecter pour que la vente de logiciel d’occasion soit légale. La revente de logiciel d’occasion doit passer par le consentement de l’éditeur concerné. Sa licence doit également être acquise pour une durée illimitée. En outre, la revente doit être réalisée dans le cadre de l’Union Européenne afin de valoir de ses droits. De ce fait, celui qui vend le logiciel ne peut plus l’utiliser après l’avoir cédé. Le logiciel doit à ce moment être désinstallé. L’arrêt de la CJUE ne touche pas les solutions SaaS mais réglemente les solutions téléchargées depuis un site.

Le prix des logiciels d’occasion

Francois-Xavier Beaucal, le country manager d’Usedsoft France affirme que les meilleures ventes en France restent les licences d’occasion CAL et celles d’Office. Il s’agit en effet d’une entreprise spécialisée dans l’achat mais également dans la revente de logiciels d’occasion pour les entreprises. De plus, il est facile de convaincre le prospect après avoir été convaincu de la légalité de l’offre. L’argument le plus utilisé et le plus concret constitue le prix. Les logiciels d’occasion coûtent moins chers que les nouveaux logiciels. Généralement, les logiciels d’occasion coûtent 30% moins cher que les nouveaux logiciels. Ces derniers peuvent même atteindre le double du prix des logiciels d’occasion. Sachant qu’une dizaine de nouvelles licences d’Office Professionnal Plus 2013 coûte près de 4000 euros, 10 licences d’occasion de ce même logiciel valent à peu près 2000 euros.

La croissance du marché de la revente

Comme Usedsoft, plusieurs entreprises spécialisées dans les solutions d’occasion ont vu leurs activités s’accroître. Cette année, une croissance de 50% a été considérée dans le secteur de la revente d’occasion. Usedsoft s’est d’ailleurs lancé dans le marché français après la sortie de l’arrêt de la CJUE en 2013. En 2014, elle réalise un chiffre d’affaires allant jusqu’à 2 millions d’euros et vise à atteindre les 3 millions d’euros cette année. L’entreprise existe également en Allemagne.

Logiciel

Responsable Digital dans une grande société située à Paris, je suis passionné par les nouvelles technologies et les différents domaines en lien avec les DSI, comme la sécurité, le cloud ou encore, les problématiques de stockage ou les enjeux du collaboratif.

Plus d'articles dans Logiciel

Windows 10, un logiciel très prisé par les utilisateurs

Jean14/12/2020

Valve ne tolère plus les triches sur le compte personnel de ses utilisateurs

Jean11/11/2020

Possibilité de concevoir une structure grâce au logiciel d’architecture

Jean17/10/2020

Microsoft et Sony, une bataille pour obtenir l’appui des développeurs dans le domaine du jeu vidéo

Jean12/09/2020

Le logiciel de gestion du temps pour optimiser les performances de l’entreprise

Jean09/09/2020

Les CMS sont-ils performants en référencement ?

Jean10/02/2020

Fastmag, logiciel de caisse 360° pour les commerçants

Jean27/12/2019

Qu’est-ce qu’un CRM et à quoi cela sert-il ?

Jean23/12/2019

Les facteurs de choix du logiciel médical

Jean02/12/2019