Mobilité

L’Hyperloop va-t-il atteindre des vitesses ultra-rapides d’ici 2025 ?

L’Hyperloop va-t-il atteindre des vitesses ultra-rapides d’ici 2025 ?

La province de Hollande-Septentrionale a commandé une étude sur la construction d’un réseau de pipelines qui permettra à l’Hyperloop ultra-rapide de planer d’Amsterdam vers les villes européennes voisines.

Le réseau étudié comporte cinq itinéraires qui devraient être pleinement utilisés d’ici 2040. Le premier va d’Amsterdam à Leiden et à La Haye. Le deuxième d’Amsterdam à Rotterdam, Bruxelles (Belgique) et Paris (France). La troisième d’Amsterdam à Utrecht, Eindhoven, Düsseldorf et Francfort (les deux dernières villes sont en Allemagne). La quatrième d’Amsterdam, d’Amersfoort, d’Arnhem, de Duisbourg et de Düsseldorf (les deux dernières villes sont en Allemagne). Le cinquième d’Amsterdam à Almere, Lelystad, Zwolle et Groningen (tous aux Pays-Bas).

Arriver à Paris rapidement

Cette vitesse garantira que les temps de trajet sont beaucoup plus courts par rapport à un voyage en train régulier. Selon l’itinéraire, l’Hyperloop vous y conduira trois ou quatre fois plus vite, indique l’étude. Cette étude conclut également que l’Hyperloop est deux à trois fois plus rapide qu’un vol, par exemple d’Amsterdam à Paris.

Voici la présentation de cette technologie :

L’Hyperloop est un moyen de transport qui glisse comme une capsule à travers un pipeline aspiré à une vitesse fulgurante. Ces capsules sont maintenues en l’air par des forces électromagnétiques sur le côté supérieur du pipeline. L’objectif est que l’Hyperloop remplace les vols sur des distances relativement courtes. Cela résoudra deux problèmes. Premièrement, l’Hyperloop ne provoque aucune émission de CO2. En second lieu, il n’est pas encore possible de construire des avions capables de voler entièrement électriquement (et donc sans CO2).

Des milliers de passagers

L’Hyperloop peut transporter plusieurs milliers de personnes par trajet. Il peut également être plus facile d’adapter la capacité au nombre de passagers et, tout comme les trains, l’Hyperloop pourrait être étendu avec des voitures supplémentaires.

Hardt Hyperloop déménagera à Groningue l’année prochaine où il prévoit de construire un site de test. Il s’agit d’un pipeline de trois kilomètres de long qui sera utilisé pour tester la technologie à partir de 2022. L’intention est qu’en 2025, les marchandises puissent être transportées via l’Hyperloop.

Mobilité

Responsable Digital dans une grande société située à Paris, je suis passionné par les nouvelles technologies et les différents domaines en lien avec les DSI, comme la sécurité, le cloud ou encore, les problématiques de stockage ou les enjeux du collaboratif.

Plus d'articles dans Mobilité

BAM construit le premier rouleau compresseur électrique au monde

Jean30/03/2020

Les avantages d’établir une société en Suisse

Jean03/12/2019

Qui achète les Jeep et pourquoi ?

Jean26/07/2019

Comment la 5G pourrait-elle révolutionner le monde du DevOps ?

Jean24/06/2019

Pourquoi acheter un SUV d’occasion ?

Jean21/02/2019

Cours d’anglais pour professionnels : quelle utilité ?

Jean08/02/2019

Comment donner de la visibilité à votre entreprise ?

Jean03/12/2018

Cloud Eco propose des offres de télécommunication sur mesure

Jean28/11/2018

L’informatique et la télécommunication

Jean13/03/2018