Business

Les logiciels d’occasion sont-ils permis ?

Les logiciels d’occasion sont-ils permis ?

Pendant longtemps, la revente et l’achat des logiciels d’occasion se sont révélés problématiques, étant donné que des convenances mutuelles ne se sont jamais faites entre les éditeurs et les revendeurs. L’arrêt du CJUE a mis les points sur les « i » et les barres sur les « t » en notifiant clairement que désormais le marché est légal dans toute l’Europe. Ceci étant, il convient de mettre en exergue les enjeux qui en découlent pour les DSI à l’heure actuelle.

Les implications juridiques

Après un procès historique opposant Oracle à Usedsoft, la cour de justice a stipulé que la revente des softwares usagés est maintenant autorisée dans l’Union Européenne. Des alinéas ont été rajoutés à cette décision mais les faits sont déjà plus ou moins explicites. A ce propos, un logiciel doit avoir été vendu par l’éditeur source pour être pouvoir remis dans le marché et la licence doit être pour une durée non déterminée.

L’arrêt concerne également les logiciels téléchargés d’un site. En effet, l’original doit être désinstallé avant d’être revendu. Même s’il est énoncé dans les clauses qu’un logiciel ne peut pas être recyclé, le CJUE a déclaré officiellement que le titulaire n’est pas en droit de refuser la revente. Les intéressés peuvent donc avoir l’esprit tranquille, les solutions d’occasion étant bien agréées actuellement.

Un gain de budget pour le DSI

La raison évidente est le prix car selon Usedsoft, les tarifs liés aux logiciels revendus coûtent moins de 30% jusqu’à la moitié des prix des nouvelles licences. En faisant le calcul, pour le nombre de salariés opérant dans une entreprise, un DSI peut énormément gagner en achetant des solutions recyclées.

Les meilleures suggestions pour les entreprises, concernent les logiciels professionnels utilitaires sous prétexte que la majorité des systèmes d’exploitation sont vendus originalement avec la machine elle-même. En ce qui concerne les entreprises françaises en particulier, les plus sollicités chez Usedsoft sont le CAL et l’Office 2007. Par ailleurs, les mises-à-jour et les dispositifs de sécurité sont toujours disponibles pour ces logiciels. D’après les fournisseurs spécialisés dans le domaine, le business est assez rentable et le nombre de clients ne cessent de croître chaque année.

Les entreprises européennes peuvent donc librement recourir aux achats des logiciels d’occasion, ce qui permet aux DSI d’économiser le budget informatique, au regard des prix astronomiques des éditeurs originaux. Beaucoup de compagnies se mettent actuellement sur le marché avec des offres exploitables soulageant leur possibilité financière.

Business

Responsable Digital dans une grande société située à Paris, je suis passionné par les nouvelles technologies et les différents domaines en lien avec les DSI, comme la sécurité, le cloud ou encore, les problématiques de stockage ou les enjeux du collaboratif.

Plus d'articles dans Business

Réalité virtuelle : les bonnes raisons de l’intégrer à votre business stratégie

Jean23/04/2021

Quelle est la situation du marché de la téléphonie d’entreprise en France ?

Jean23/03/2021

La technologie LED pour décorer, éclairer et remodeler vos bureaux

Jean18/02/2021

Comment choisir la meilleure machine à coudre pour débutante ?

Jean21/12/2020

L’avenir du Data Center dans un monde post-coronavirus

Jean30/09/2020

Le logiciel de gestion du temps pour optimiser les performances de l’entreprise

Jean09/09/2020

Assurer la continuité des activités grâce à un environnement cloud sécurisé

Jean31/07/2020

Les meilleures astuces pour booster sa visibilité sur LinkedIn

Jean13/07/2020

La réputation en ligne des entreprises sous sous-estimée

Jean02/07/2020